AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au revoir Monsieur Findlay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
beuz



Masculin
Nombre de messages : 2232
Age : 44
Localisation : Essonne
Motos : 883 xlh de 1997 et 1998
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Au revoir Monsieur Findlay   Lun 21 Mai - 13:03

Un des grands noms de la course moto des anées 60 et 70 s'est éteint ce week end.
Monsieur Jack Findlay, héros malchanceux du film "Continental Circus" s'est eteint à l'âge de 71 ans, après avoir été vice champion du monde, en 500cc, en 1968.
J'ai appris la triste nouvelle en regardant les essais qualificatif du GP de france, samedi.
Une minute de silence a été observée, en sa mémoire, au moment du départ du grand prix.
Merci de nous avoir fait rêver.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hdcwalhallas.skyblog.com/
gégé



Masculin
Nombre de messages : 5747
Age : 67
Localisation : Nancy
Citation : Et Léa jacta Est
Motos : 8 XLH
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Au revoir Monsieur Findlay   Lun 21 Mai - 13:05

Le plus grand pilote autralien
R.I.P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beuz



Masculin
Nombre de messages : 2232
Age : 44
Localisation : Essonne
Motos : 883 xlh de 1997 et 1998
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Au revoir Monsieur Findlay   Lun 21 Mai - 13:09

Ici, un article du Libé de ce matin, lui étant consacré :
http://www.liberation.fr/actualite/sports/255022.FR.php?rss=true
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hdcwalhallas.skyblog.com/
Max
Admin


Masculin
Nombre de messages : 7821
Age : 52
Localisation : Troyes
Citation : FTW & Carpe diem
Motos : Chop HD + Guzzi 750 Breva + R60/7
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Au revoir Monsieur Findlay   Lun 21 Mai - 13:15

Jack Findlay était à la moto ce qu'Alexis Korner était au blues.
Une légende. Le pilote australien est décédé samedi soir à l'âge de
71 ans à son domicile de Vaucresson (Hauts-de-Seine), après deux
ans de souffrances.
«Jack était tout simplement un homme bien», pleure Ian
MacKay, un des témoins d'une époque où la course moto ressemblait à la conquête de l'Ouest. Les courses se disputaient alors sur route
avec une sécurité précaire. Et lorsqu'on enfourchait sa machine, on
n'était pas certain de revenir.
Le pilote au casque frappé d'un kangourou aura passé toute sa
carrière dans cet enfer d'huile et de cuir. Jack restera cet
éternel «pilote privé», sans réels moyens, se battant sur tous les
fronts et surtout contre l'Italien Giacomo Agostini, une des
premières stars du circuit, pratiquement imbattable à l'époque. Son
aventure extraordinaire a été immortalisée par Jérôme Laperrousaz
dans Continental Circus, un film consacré à Jack, tourné en 1969
et présenté au Festival de Cannes en 1971 avec une BO de Gong
(incluant notamment un Blues For Findlay ).

Mythiques. La passion de Jack Findlay pour la moto
est née dans son village de Mooroopna («eaux profondes» en
aborigène), à travers les magazines anglais qu'il dévorait avec des
mois de retard. Jack se nomme alors Cyril, travaille à la Banque
d'Australie et a l'intention de faire du foot australien :
«La banque était ouverte le samedi et je ne pouvais pas jouer,
j'ai donc choisi la moto.»
Il emprunte le permis de son frère
John pour prendre une licence de pilote. Il juge aussi le prénom
Cyril trop efféminé. Désormais il s'appellera Jack.
En 1958, las de faire des kilomètres à travers ce continent
immense, ce fils de boulanger écossais quitte l'Australie pour
l'Angleterre, avec son épouse. La Norton achetée à crédit est en
cale. Un mois de voyage, 35 livres en poche, il se rend directement
à Birmingham, siège de l'usine Norton, mais trouve du boulot chez
BSA. Plus tard essayeur chez Dunlop, il pourra enfin se payer une
moto neuve et se lancer dans les Grands Prix de l'époque.
«La moto ne m'intéresse pas en dessous des 200
km/h»,
disait-il avec son sourire en coin
Pour survivre, Jack chasse les primes de départ aux quatre coins
de l'Europe. Les circuits s'appellent île de Man, Nürburgring, etc.
Des lieux mythiques et très dangereux. Un jour, en rentrant chez
lui, il découvre que sa première femme et son fils Gregory Ralph,
du nom de deux amis pilotes qui s'étaient tués sur l'île de Man,
sont repartis en Australie... (il épousera par la suite Dominique,
la veuve du pilote Georges Monneret). Le fiston retrouvera son père
en 1995:
«Un grand gaillard a frappé à ma porte,
mon coeur s'est arrêté. Comme je ne savais pas quoi dire j'ai
lancé : "Tu ne vas quand même pas m'appeler papa !"»


Bataille. Pour les pilotes plus anciens, Jack fait
figure de pionnier indéboulonnable. L'ancien champion du monde
l'Américain Randy Mamola le compare à
«un guerrier». Il ne désarmait jamais devant ses nombreuses
blessures et, à chaque fois, il repartait au front. Sa bataille sur
les circuits aura duré près de vingt ans, jusqu'en 1978 (date de sa
retraite sportive à 43 ans). Une longue carrière qui lui offre sa
plus belle victoire en 1973 lorsqu'il bat Barry Sheene au Tourist
Trophy de l'île de Man. Il attendait ça depuis quinze ans.
«Personne n'était jamais venu me voir, rappelait-il.
Là, en une journée, j'avais eu deux propositions de team
usines.»
Il arrêtera sa longue carrière au Castellet, épuisé par
ses blessures.
«Ce jour-là, le directeur de course m'a dit : "Ecoute Jack, je
te donne la prime de départ, mais ne prends pas le départ !"»
Et
Findlay n'est plus jamais reparti.
Essayeur chez Michelin (il a été le premier pilote à passer les
300 km/h), il restera dans le circuit jusqu'en 2002, en tant que
directeur technique. Bien qu'avare de mots, il laisse au monde de
la moto des images inoubliable

RIP


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.highwayspirit.com
hzkawa



Masculin
Nombre de messages : 4339
Age : 57
Localisation : A côté de Lutèce
Citation : numériseur
Motos : ZZ-R 1100 ZRX 1200 CB 250
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Au revoir Monsieur Findlay   Lun 21 Mai - 13:32

Tout comme le Beuz j'ai appris la triste nouvelle hier en regardant la motoGP.
Jack Findlay fût à jamais immortalisé par le film de Jérôme Laperrousaz "Continental Circus" à voir et à revoir et je pense que c'est de lui rendre un bel hommage que de se passer la vhs ou le dvd.
Grand homme grand pilote adieu l'artiste.

A voir sur bike 70 ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marco



Nombre de messages : 224
Age : 54
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Au revoir Monsieur Findlay   Lun 21 Mai - 16:48

Salut Jack


RIP :shock:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picvert



Masculin
Nombre de messages : 12297
Age : 20
Localisation : 31120 foyer les Pervenches
Citation : Maintenant, c'est sans moi.
Motos : Rouge.
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Au revoir Monsieur Findlay   Lun 21 Mai - 17:10

Faut voir "Continental circus".

rep.



since 1946, sans moi maintenant



http://picvert.monsite-orange.fr/index.html  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.wanadoo.fr/picvert/
gemini



Masculin
Nombre de messages : 882
Age : 53
Localisation : Agen
Motos : dyna sport, electra ultra
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Au revoir Monsieur Findlay   Lun 21 Mai - 20:29

RIP Sir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au revoir Monsieur Findlay   Lun 21 Mai - 20:55

:15: Un héro comme on aime,
courage et détermination.
RIP.:18:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au revoir Monsieur Findlay   Aujourd'hui à 21:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Au revoir Monsieur Findlay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au revoir Monsieur St Laurent
» Au revoir Monsieur
» Au revoir Monsieur Beltoise
» Au revoir Monsieur Paul Frère
» bonsoir Madame, bonsoir Mademoiselle, bonsoir Monsieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
highwayspirit :: Motos :: Discussions-
Sauter vers: